Epilation Laser

Nous ne jouons pas à l'apprenti sorcier avec la santé de nos clientes


L'épilation par laser comporte des risques.



La loi impose que l'épilation par laser soit réservée à un personnel médical, paramédical, et diplômé en soins esthétiques.



Notre personnel est diplômé paramédical en soins infirmiers et titulaire du diplôme d'esthéticienne à l'issue de plusieurs années d'études.


Il est aussi titulaire du Brevet d’accès à la profession de la Fédération Wallonie Bruxelles en matières de rayonnements sur la peau. Sécurité, hygyène et risques  à l'exposition des  rayonnements et des diverses fréquences et longueurs d'ondes sur la peau.


Il dispose également du Certificat de qualification et agrément SPF Santé en Hygiène.

Tout savoir sur l’épilation laser

et

l’épilation du bikini

 

Centre d’Esthétique cométique et paramédical

31 rue Saint-Jean – 1370 Jodoigne

www.women-only.be

0476 43 06 88

Généralités


Le terme L.A.S.E.R. est l’acronyme de Light Amplified and Stimulated Emission of Radiation, en d’autres termes, une lumière d’une seule couleur émise de façon cohérente et rectiligne dans une seule direction.

Dans un but de traitement en dermatologie, le rayon lumineux est focalisé sur une cible cutanée afin d’en modifier la structure soit en la chauffant, en la coagulant ou en la détruisant.

Les lasers permettent d’utiliser la lumière comme une source d’énergie concentrée et précise. La dermatologie est un domaine dans lequel ils sont largement utilisés que ce soit pour traiter des angiomes ou autres anomalies vasculaires, des cicatrices gênantes, pour faire disparaître des tatouages ou encore épiler définitivement.


Les femmes présentent une pilosité moins fournie que les hommes. En apparence seulement. En effet, elles n'ont généralement ni barbe ni moustache et rarement des poils sur le torse et le dos. Toutefois, cela ne signifie pas qu'elles ont moins de poils mais que ceux-ci sont moins développés.

Les femmes et hommes adultes possèdent le même nombre de follicules pileux, répartis sur tout le corps, mais les femmes développent des poils moins épais que les hommes en raison de la différence de stimulation hormonale des androgènes, en particulier la testostérone. L'homme, la femme ou l'enfant ont un capital moyen de 5 millions de follicules pileux, 1 million sur la tête et 4 millions sur le corps. Selon le cycle pilaire et son ratio de poils anagènes (poils mature) /télogènes (poils en phase de chute), la densité pilaire varie selon la zone du corps (50 poils/cm2 sur le visage et 10 poils/cm2 en moyenne sur le reste du corps). Une variété existe également au niveau du type de poils (poil terminal : diamètre de 80 μm, longueur de plus de 2 cm ; poil intermédiaire : diamètre entre 40 et 80 μm, longueur inférieure à 2 cm ; poil fin appelé duvet : diamètre entre 5 et 40 μm, longueur inférieure à 5 mm).


Attention !


Une épilation définitive, même avec les lasers diodes professionnels médicaux les plus performants se fait en plusieurs séances réparties sur plusieurs mois en raison du cycle de vie du poil.

Le nombre de séances dépend de votre phototype et la couleur de votre pilosité.

Si le « laser » est à lumière pulsée IPL, vous devrez compter entre 8 à 12 séances sans pour autant éradiquer  totalement votre pilosité. Vous devez donc calculer votre budget en fonction du nombre de séances à prévoir.

Notre Centre « Women Only » utilise un véritable laser médical à Diode haut de gamme agréé et certifié  CEE avec une sécurité et une efficacité qui nous permet de vous proposer un forfait épilation définitive en  4 à 5 séances ce qui réduit considérablement votre budget nécessaire.


Conseil à la clientèle :


Comparez les offres concurrentes, vérifiez l’expertise médicale ou paramédicale et diplômes esthéticien(n)e , vérifier  que l’appareil est bien un laser 808nm et non une machine IPL, assurez-vous de l’engagement du prestataire sur un nombre maximum de séances.

Les lasers médicaux esthétiques multi ondes


Vous devez savoir qu'il existe actuellement une multitude de lasers et de machine IPL (lumière pulsée) sur le marché, et que malheureusement, ceux-ci ne sont pas tous performants et sécuritaires.


Il est recommandé de vérifier la qualité et la certification médicale du laser que le praticien va utiliser mais aussi sa certification en tant que personnel qualifié paramédical ou qu’esthéticien(ne) diplômé(e)  conformément à la loi belge.


Avoir une technologie de pointe ne dispense pas d'une grande compétence du praticien : le résultat dépend ainsi du matériel ET du professionnalisme de l'intervenant. L'expérience du praticien et le dialogue avec son client seront aussi déterminants.


Attention ! Évitez de vous faire épiler avec des machines IPL. Vérifier que la machine utilisée par le prestataire est bien un laser. Non seulement l’IPL est moins efficace mais le spectre large des IPL (lampes flash et lumière pulsée) rend les brulures très fréquentes car les lampes xénon des IPL ciblent d’autres tissus que la mélanine du poil (hémoglobine, eau, …).

Notre Centre d’esthétique utilise des lasers Diode capables de travailler sélectivement avec les 3 longueurs d’ondes en fonction de votre phototype (couleur de peau) et de la couleur de votre pilosité.

Épilation définitive au laser médical Diode Laser


Vous rentrerez rapidement dans votre investissement. En effet, une épilation au laser permet de se débarrasser de la pilosité en 5  à 8 séances alors qu’une épilation à la cire doit être refaite en moyenne toutes les 4 à 6 semaines ce qui représente donc un budget annuel récurrent plus important qu’une épilation définitive au laser.

Pour une épilation efficace au laser nous prenons en compte votre cycle de croissance du poil en réalisant les trois premières séances à un mois d’intervalle et les suivantes espacées en fonction de la repousse, variable selon les personnes. Nous veillons à limiter le nombre de séances nécessaires en tenant compte du cycle de croissance du poil favorable pour sa neutralisation biologique.

Principe de fonctionnement

 

Chaque poil passe par 3 phases successives :

 

Le principe de l’épilation laser est simple, il repose sur la photo-thermolyse sélective. Le véritable laser contrairement à une machine IPL (lumière pulsée) émet une lumière pure, qui vient cibler le follicule pileux chargé de mélanine, ce qui provoque une élévation de température dans tout le follicule, puis une « coagulation » du bulbe et des micro-vaisseaux sanguins, qui irriguent le follicule pileux. Celui-ci est alors incapable de produire du poil ; l’épilation est définitive. Cette opération n’est efficace que pendant la phase anagène du poil c’est-à-dire quand il est à maturité. Comme tous les poils ne sont pas à maturé en même temps il est nécessaire de prévoir plusieurs séances réparties sur plusieurs mois.


Nos lasers médicaux Diode, contrairement aux simples lasers esthétiques, peuvent émettre plusieurs longueurs d'ondes sélectives : 755 nm, 808 nm et 1 064 nm ce qui permet de traiter tous les phototypes (couleurs de peau).

 

Pour mieux comprendre comment un poil meurt, il faut au préalable cerner les trois phases du cycle pilaire :

 

La phase anagène : C’est la période de croissance du poil. Elle dure de façon différente selon les zones (quelques années pour les cheveux à quelques jours ou semaines sur le corps). La fibre pilaire fait le plein de kératine et la racine s’étend petit à petit pour finir par s’installer sur tout le follicule pileux. La phase de croissance, au cours de laquelle le poil croît de façon continue, est caractérisée par une intense activité mitotique avec kératinisation dans le bulbe bien vascularisé. La vitesse de croissance capillaire est d'environ 0,35mm par jour.  90 à 95% des poils des adultes sont en phase anagène d'une durée de 3 ans jusqu'à 7 ans pour chaque poil. La phase anagène est la phase de croissance du poil où la séance d'épilation au laser est possible car la tige pilaire est accessible au rayon lumineux de l'appareil et le bulbe pileux et sa papille dermique peuvent être détruite.

 

La phase catagène : c’est le début de la fin pour le poil. La racine se détache progressivement du follicule pileux et du bulbe, elle n’est plus irriguée. Sa structure stagne puis commence à se dégrader graduellement. Comme pour les dents de lait, le poil attendra la relève avant de céder sa place. Cette période transitoire dure quelques semaines. Les mitoses s'arrêtent brutalement et les follicules involuent progressivement avec remontée du bulbe vers la surface. 1% en phase catagène pendant 2 à 3 semaines.


La phase télogène : le poil est mort et n’attend plus que son remplacement pour tomber. Elle dure généralement quelques jours à quelques semaines. Après la chute du poil mort, un nouveau poil repousse et reprend le cycle depuis le début avec une nouvelle phase anagène, et ainsi de suite jusqu’à ce que le bulbe soit détruit par le laser. La kératinisation est complète, le poil mort, maintenu par son extrémité inférieure élargie en club de golf, reste sur place ; il ne tombera que délogé par la repousse d'un nouveau poil lors de la reviviscence du follicule au début du cycle suivant. 4% en phase télogène les 2 à 4 mois suivants.


Il faut retenir que l’épilation laser à son maximum d’efficacité durant la phase anagène, période de croissance du poil, du cycle pilaire.


Une des conditions primordiales et sine qua none d’obtention d’une épilation définitive d’une zone corporelle est que l’intervention se fasse au moment où le poil est en phase anagène, c’est à dire en phase de croissance. La phase anagène du cycle pilaire est l’unique phase où la racine de celui-ci est chargée en mélanine, c’est à dire dotée de la substance permettant d’absorber la lumière laser.

Durant cette phase et au sein d’une zone, 10 à 30% de la pilosité se retrouve en phase de croissance. Ainsi lors d’une séance d’épilation laser, 10 à 30% des poils sont susceptibles d’être détruits par l’épilation laser. En règle générale et en moyenne, le cycle pilaire varie entre 4 et 18 mois suivant la zone corporelle. Plusieurs séances sont donc nécessaires pour traiter l’ensemble des poils.


Le nombre de séances est assez difficile à estimer en épilation laser :


Nombreuses variantes en fonction du terrain hormonal, du type de pilosité, de l’âge, de la couleur du poil et de la zone. On table souvent sur 18 mois de traitement. Les 4 premières séances sont espacées de 6 semaines puis après la 4ième  séance, les séances pourront être de plus en plus espacées car la repousse des poils sera de plus en plus lente.


Il faut en effet, souvent attendre la  4ième  séance pour voir réellement l’effet de l’épilation car au début les poils repoussent comme d’habitude.


In fine, on va être capable de détruire près de 80% des bulbes pileux de manière définitive, le restant sera plutôt du duvet.


Pour réaliser une épilation définitive il est nécessaire de flasher le poil dans sa phase anagène or dans leur cycle de vie, tous les poils ne sont pas en phase anagène en même temps.

 

Le nombre de séances à prévoir varie en fonction de chaque individu et de la zone à traiter. Globalement, on peut dire que le nombre de traitement est d'environ 4 à 6 sessions pour les femmes selon le laser utilisé. Avec l’IPL on peut aller jusqu’à 8 à 10 sessions ce qui au final représente pour la cliente un budget final plus important qu’avec une épilation avec laser.


L’épilation « définitive » est-elle vraiment définitive ?


Une petite repousse peut nécessiter quelques retouches des années plus tard, mais, avec une simple pince à épiler, on gère très facilement les débordements.


Comment se passe une session d'épilation laser ?


Une séance d'épilation se passe d'abord par la protection oculaire. Puis la pose de gel sur les zones à traiter qui auront été rasées deux à trois jours auparavant ou lors de la séance elle-même à une longueur de 2 mm. Lors de la séance, la sensation ressentie est d'abord le froid, la chaleur, le picotement et parfois sensations de pincement. Tout au long du traitement, il ne faut pas hésiter de signaler à l’esthéticienne les sensations ressenties pour pouvoir au mieux gérer l'efficacité du traitement. Après le traitement, la peau peut-être irritée comme lors d'un coup de soleil. On peut appliquer une crème apaisante tel que de la biafine. Certains poils dans leur phase propice vont tomber dans les 10 à 15 jours qui suivent la 1ere séance, et, dans l'ensemble, les poils vont pousser moins vite, moins épais et moins denses. Il peut arriver qu'après une session, les poils de la zone traitée repoussent temporairement plus fortement. Cela s'appelle la repousse paradoxale, les poils essaient de survivre au traitement. Il faut donc le signaler pour que l'on adapte les doses lors des prochaines séances.

 

Quelles zones peuvent être traitées par l’épilation laser?


Toutes les zones peuvent être épilées sauf si celles-ci sont trop proches des yeux (cils).  Le nombre de séances dépendra aussi de la zone traitée. Par exemple, une zone du visage prendra plus de temps que les aisselles (en fonction de l’imprégnation hormonale au niveau du visage).


À quel moment de l'année faut-il se faire épiler ?


Avec les anciens lasers, il était conseillé d'effectuer les séances en hiver. Actuellement, on peut commencer le traitement n'importe quand, même en été ! Il suffit de bien se rappeler qu'il faut protéger la zone traitée deux semaines avant et après le traitement. Il faut aussi savoir qu’il est préférable et plus efficace (moins de séances et moins d’énergie) de traiter une peau claire plutôt qu’une peau bronzée.


Quel est le meilleur appareil pour la peau Noire ?

 

La lumière pulsée IPL, en général, ne peut pas être utilisée sur les peaux sombres. Notre Centre dispose d'un laser Nd:YAG laser 1064 nm et le Diode Laser 808 nm font les longueurs d'ondes sont considérées comme les deux meilleures technologies d'épilation pour les peaux noires et pigmentées car le risque de brûlures sur les peaux foncées sont minimisés avec leur utilisation. Pour les séances d'épilation sur les peaux foncées et noires, il est important d'adapter l'énergie délivrée afin de la délivrer de manière plus lente, c'est à dire en effectuant un plus grand nombre de passages à plus faible puissance sur les mêmes zones.

 

Peut-on pratiquer sur les femmes ayant des problèmes hormonaux ?

 

Les séances d'épilation définitive risquent de ne pas fonctionner au-delà de 6 mois en cas de troubles hormonaux (PCOS) ou d'hirsutisme le cycle pilaire est perturbé ou dysfonctionnel. Il est donc recommandé de résoudre ces problèmes avant de procéder aux séances d'épilation. Cependant, il n'y a pas de mal à essayer, à partir du moment où la cliente est informée du risque que l’efficacité soit plus faible.


Quel est le prix d’une machine médicale d’épilation définitive ?

 

Les machines à la lumière pulsée IPL peuvent coûter entre 3.000 et 6.000 Euros. Les appareils pour épilation définitive au laser professionnels sont beaucoup plus chers (car la technologie est plus avancée) et coûtent en général entre 25.000 et 50.000 euros. Les séances réalisées avec une IPL sont moins efficaces et plus nombreuses et au final, la cliente se retrouve avec une dépense plus importante que pour une épilation au laser mais avec une moindre efficacité. Renseignez-vous donc non seulement sur les prix pour l’épilation mais aussi avec quel type de machine et quelle longueur d’onde vous serez épilée et le nombre de séances garanties. Sachez qu’en fonction du type de machine vous devrez faire jusqu’au double de séance pour au final avoir un même résultat.


Nos recommandations

 

 Avant l'épilation laser, pour aborder votre séance dans les meilleures conditions de confort, il est nécessaire :

 

 

  • d’avoir la peau non bronzée sur la zone à épiler au moins 1 mois avant la séance. Évitez donc toute exposition solaire dans les semaines qui précèdent votre séance d'épilation (afin que la peau chargée en mélanine n'absorbe pas l'énergie lumineuse du laser ailleurs que la mélanine du poil) ;
  • de raser la zone à épiler 3 jours avant la séance (afin d'optimiser la conduction du faisceau laser au niveau du poil dans le derme et non à sa surface) ;
  • de ne pas utiliser une crème épilatoire avant et pendant le traitement (car le poil doit être accessible au laser) ;
  • de ne surtout pas épiler les poils à la pince avant et pendant le traitement (car le laser ne pourrait pas détruire le poil) ;
  • de ne pas décolorer les poils avant et pendant le traitement (car le laser fonctionne en détectant la mélanine qui colore le poil)

 

Après l'épilation laser

 

  • éviter toute exposition solaire des zones épiler pendant 2 à 4 semaines et protégez votre peau avec une crème solaire indice maximum ;
  • appliquer une crème apaisante et hydratante sur les zones traitées ;
  • éviter tout produit ou traitement agressif sur les zones traitées (gommage, déodorant, bain trop chaud, sauna...) ;
  • de bien respecter les conseils d'avant séance pour la prochaine séance à venir.

 

Effets secondaires possibles

 

  • L'épilation au laser diode est généralement ressentie comme peu douloureuse surtout avec la projection de froid qui protège la peau. La sensation de douleur est traitée au cas par cas suivant la sensibilité des personnes et la zone à traiter en modulant les réglages du laser ou en appliquant une crème anesthésiante avant la séance.

 

  • La peau rougie après le traitement est un phénomène normal car celle-ci a été échauffée par le passage du laser. Les rougeurs disparaissent rapidement en quelques heures. Des papules rapidement transitoires au niveau des poils traités sont aussi des phénomènes normaux après une séance.

 

  • Rarement, des troubles pigmentaires, hyper ou hypo pigmentations peuvent se manifester si la peau était bronzée avant ou après le traitement. Ils sont réversibles la plupart du temps.

 

  • Le risque de brûlures (rare également) peut exister en cas de mauvaise utilisation ou réglage de l'appareil ou encore en cas de peau bronzée.

 

Contre-indications au traitement

 

  • Les affections cutanées présentes sur la zone à traiter (eczéma, psoriasis, paies, brûlures, cicatrices, tatouages...)
  • L'exposition au soleil et la peau bronzée
  • Les traitements esthétiques en cours sur la zone
  • L'épilepsie et certains cancers
  • Certains dispositifs médicaux tels les pacemakers

 

En cas de doute, consultez votre médecin pour un avis médical.


Informations complémentaires pour l’épilation du bikini